LE PROJET

VIADI : VIEILLISSEMENT ET ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES DÉFICIENTES INTELLECTUELLES

En 2015 naît le projet de sensibiliser un maximum d’intervenants aux spécificités d’un accompagnement positif de la personne déficiente intellectuelle aînée.
C’est ainsi que l’idée de la création d’un guide pratique est apparue et qu’une collaboration a été instaurée entre le groupe Vervî et le Centre Verviétois de Promotion de la Santé (CVPS) l’année suivante. Cette collaboration a pour but de récolter les réflexions du groupe et de les formaliser en un guide, à destination des équipes pluridisciplinaires dans les institutions qui accueillent des personnes déficientes intellectuelles, ainsi que des étudiants comme futurs professionnels.
Dès juin 2016, le CVPS prend alors en main la coordination des réunions de travail afin de collecter les idées du groupe, les structurer pour ensuite les mettre par écrit.
En 2017, l’asbl Question Santé est intégrée au projet, elle sera chargée de la création du site Internet (aspects techniques et visuels).

 

Nous nourrissant de notre expérience de terrain, des formations suivies et des lectures, nous espérons, à travers ce site, pouvoir vous livrer quelques conseils pratiques, des références  théoriques utiles, des trucs et astuces.

Ne visant pas l’exhaustivité, ce guide devrait être idéalement une base de discussion pour les équipes. Nous souhaitons partager nos ressources pour permettre aux institutions qui accueillent des personnes déficientes intellectuelles d’améliorer leur accompagnement, de prévenir et anticiper certains changements à venir. 

Ver…Vî

 

L’objectif de Ver…Vî, à travers ce site est d’œuvrer pour un mieux-être et une qualité de vie chez les personnes déficientes mentales vieillissantes et pour un accompagnement plus efficace.

Si nous voulons accompagner les personnes déficientes intellectuelles vieillissantes dans cette période de leur vie nous avons à inventer cet accompagnement qui les aide dans ces différents remaniements pour qu’ils puissent vieillir handicapés, certes, dépendants, peut-être, mais autonomes encore, parce qu’ils ont construit une capacité à décider pour soi et que nous ne pouvons jamais nous autoriser à les déposséder de cette capacité, même si elle n’est, pour eux comme pour tout un chacun, que relative… 1

 


1 « Faire face à l’avancée en âge des personnes adultes handicapées: impact sur les dispositifs et pratiques professionnelles », Cahiers de l’Actif, n°454-455, mars/avril 2017, p.96.